↑ Revenir à Historique de nos actions

Actions 2011

AREVI     AG du 10/02/2011

 

Lieu : Maison des associations du 2° ardt, 23 rue Grenéta, 75002 Paris. Durée : 19h30-21h30

Introduction  :

Bonjour, merci de votre présence. Quelques mots pour vous accueillir et vous présenter le déroulement de cette AG.

Un point : Arevi existe et continue d’exister et d’aider les adultes victimes d’inceste dans leur enfance à  supporter, compenser, travailler avec et sur ce traumatisme.

Merci à tous ceux permettent à cette précieuse petite association de perdurer, de faire son chemin, d’être utile, c’est-à-dire aux fondatrices d’Arevi, aux membres du bureau, à tous ceux qui apportent leurs compétences, leur bonne volonté (pour le site, l’accueil du lundi…) et aux adhérents.

Le déroulement de la réunion :

I bilan

II projets

III questions, suggestions, discussion….

I Rapport moral (bilan des activités et finances 2010)

1)      Les actions de l’année :

a/ Actions /régulières : la tenue des GP (l’accueil, les CR, la participation) + de 500 participants aux GP cette année (alors qu’il y avait eu une baisse depuis plusieurs années : on revient aux chiffres de 2008)  => Une utilité évidente de cette porte ouverte du lundi.

Des bonnes volontés se sont manifestées pour accueillir, rédiger et mettre en ligne les CR, ce qui a pu compenser les départs de certains. Il y a donc un roulement satisfaisant de ceux qui s’impliquent, afin que tout fonctionne au mieux.

b/ Actions ponctuelles :à l’atelier peinture : rappel de ses raisons d’exister (dire autrement que par les mots), de son organisation(un samedi après-midi par an,  financement (par la subvention + participation de 5€), productions (photographiées, gardées en archives), bénéfices pour les participants (convivialité, temps à soi pour s’exprimer de façon créative).                           

Des CR sont prévus par ceux qui y ont assisté et seront archivés sur le site .

-AIVI : « briser le silence  de l’inceste» => 4 participants d’Arevi .:

-Paroles d’enfants, à Liège : « Pourquoi le drame arrive » ; « Comment comprendre ce que vivent les victimes » ; « La reconstruction du lien après l’inceste est-elle possible ? » =>3 participants d’Arevi

-Unesco : « Les fantômes » (conférences autour de la parentalité) => 3 participants d’Arevi.

2)      Vie et pérennité de l’association. :

a/ Le point sur les adhésions (nouvelles+renouvellements) 

31 en 2010=>  en 2011 = 35

Pour rappel, c’est la 3ème année que ce système existe.

Le montant de l’adhésion reste fixé à 20€ (10 pour étudiants, chômeurs, pers. en difficulté financière)

b/ Le site :

Refonte du site avec des étudiants d’une école… (ex : espace adhésions/ateliers peinture/mise en ligne par chacun des CR…)

c/ Les mises à jour nécessaires (poste, banque postale, déclaration préfecture, simpa, statuts…) :

3)      Les finances

II Les projets pour 2011

1)      les GP :

C’est le point central de la vie de l’association : l’objectif essentiel est donc, cette année encore, de continuer à organiser l’existence de cet espace de parole, ouvert à toutes les victimes, chaque lundi, sans nécessité d’inscription, ni d’adhésion, au rythme des besoins de chacun.

Le calendrier de permanence  établi  est envoyé par mail à ceux qui sont volontaires, et remanié éventuellement. Pour rappel : chaque lundi, deux adhérents arrivent un peu en avance, ouvrent et accueillent les autres participants, puis rédigent un compte-rendu ensuite mis en ligne (à moins que quelqu’un d’autre ne se propose pour le faire). Cet accueil en binôme permet de pallier une éventuelle indisponibilité de dernier moment d’un des deux permanents, d’alléger un peu la tâche que cela représente. Nous sommes actuellement 9 à tourner sur cette tâche. Cela permet de faire un roulement assez satisfaisant.

L’idée est de faire des comptes-rendus un véritable matériau (grâce à l’archivage) : ils sont une trace de notre activité (une sélection en est imprimée et jointe aux demandes de subvention), ainsi qu’un lien avec ceux qui n’assistent pas (ponctuellement ou régulièrement) aux GP, et enfin servent éventuellement de matériau de travail (par ex. pour l’atelier peinture).

2)      Les ateliers :

a/L’atelier peinture : l faudra racheter du matériel cette fois-ci : on prévoit une participation financière d’environ 4€ (avec l’idée de co-financer collectivement en plus du financement par la subvention, mais sans que ce soit un frein pour personne).

Pour cette année, a priori,  mêmes modalités, mêmes organisatrices, un samedi après-midi: prévu pour fin juin/1er samedi de juillet.

b/ L’atelier « Art »

Ce serait une autre forme et une suite aux Ateliers « thématiques » qui ont existé, mais ils s’inscriraient dans un projet artistique.

Ses besoins : préparer ça avec nous sous forme de réunions de travail (1 par mois pendant 3 mois : La fréquence : 1 atelier tous les 2 mois.

Les traces : des productions artistiques (sculptures ? vidéos ?…)

c/Les ateliers thématiques avec Seltana Aballache

Les transcriptions : certaines existent (il en manque 2)

La suite : une éventuelle reconduite est soumise à l’organisation des retours sur les ateliers déjà menés.

La mise en ligne sur le site des transcriptions est prévue

La thèse de Seltana : elle sera certainement accessible dans l’université de dépôt + à la BNF ?

Les contacts à venir : régler ce qui est à finaliser => les ateliers-« retour » + les transcriptions + la thèse (accès au texte) + une synthèse du travail fait avec Arevi.

3)      Le site  : le  projet est en cours. (RV avec l’école : d’ici  mois, un site neuf ?)

Un point important sera le forum : il est évident pour tous qu’il doit désormais être simplifié  et clarifié.

4)      Les colloques :

On peut envisager d’ouvrir la participation à des adhérents intéressés : ce serait financé, avec, en échange, un CR à mettre en ligne. Colloques organisés par l’association « Parole d’enfants »

5)      L’aide à la parentalité : Afin de mieux cerner les attentes et les apports des GP en ce qui concerne cette question d’être, (désirer être/avoir peur d’être/refuser d’être…) parent alors qu’on a été un enfant victime de l’inceste, nous prévoyons de mettre en place un questionnaire en direction des participants (parents ou non).

Cela se fera tout d’abord lors des GP (à la fin sans doute, proposé lors des 10mn après le groupe).