Nov 22

Prochaines dates à retenir

Cher(e)s adhérent(e)s,

Dernière soirée cinéma de l’année mardi 29 novembre, Soraya de Moura vient avec un invité, un documentariste dont le film se passe à la maison du docteur Bru à Agen, abri de jeunes femmes à la rue, violées par inceste.

Dernier atelier d’écriture de l’année avec Marion : samedi 3 décembre de 13h à 16h.

ça se passe au 23 rue Greneta 75002 à la maison des associations du 2ème au rez de chaussée.

Dernier atelier de l’année avec Soraya, thème : l’emprise.
C’est samedi 17 décembre de 13h à 16h, 23 rue Grenéta au rez de chaussée.

Si vous venez, merci de le faire savoir par mail.

A bientôt.

Nov 22

Information de l’association AIVI

À l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’enfant, l’équipe bénévole d ‘AIVI est heureuse de partager avec vous cette vidéo qui présente le travail de l’association.

Nous espérons que vous la partagerez aussi le plus possible afin de nous aider à lever des fonds et ainsi pouvoir continuer à et défendre les droits de nos enfants. Nous ne voulons pas que d’autres générations vivent ce que nous avons subi. C’est à nous de nous lever pour que le viol d’un enfant devienne intolérable aux yeux de tous.

Groupes de parole, études scientifiques et sondages, outils d’entraide et d’information pour les victimes, lutte contre la prescription légale… suivez ce lien pour savoir plus sur nos actions. En ce 20 novembre comme chaque jour de l’année, restons mobilisés pour protéger nos enfants.

Voir la vidéo

Partager la vidéo sur facebook

Nov 22

Pétition à l’initiative du magazine Psychologies

L’appel
« IL EST URGENT D’AGIR POUR PROTEGER LES MINEURS DES VIOLENCES SEXUELLES »

Nous, victimes de violences sexuelles quand nous étions enfants,
Nous, parents, proches ou témoins de violences sexuelles sur des mineurs,

Nous, professionnels de l’enfance, psychologues, psychiatres, pédopsychiatres, psychanalystes, psychothérapeutes, psychopraticiens, médecins généralistes et spécialistes, infirmiers, magistrats, professeurs, éducateurs…

Nous tous, citoyens, choqués par le silence des pouvoirs publics, nous demandons aux autorités compétentes de prendre conscience de l’impact traumatique des violences sexuelles et d’agir pour améliorer rapidement le repérage, la prise en charge et les soins des victimes mineures et majeures.

5 MESURES CONCRÈTES PEUVENT ÊTRE PRISES D’URGENCE.

Parce que la parole des victimes peut mettre des dizaines d’années à se libérer.
1. Abroger le délai de prescription des plaintes pour délits et crimes sexuels dans le Code pénal.

Parce que les témoins, parents, proches ou professionnels, ont peur de signaler des violences présumées sur mineurs.
2. Assurer la confidentialité et l’entière protection des personnes qui signalent aux autorités des suspicions de violences sexuelles sur les enfants.

Parce que les enfants violentés sont trop souvent laissés dans leur environnement maltraitant.
3. En cas de signalement, donner la priorité absolue à la protection des enfants en permettant aux autorités saisies d’éloigner les agresseurs présumés.

Parce que les violences sexuelles de l’enfance ont de graves répercussions traumatiques tout au long de la vie.
4. Accélérer la création, sur tout le territoire, de structures de santé pluridisciplinaires, proposant aux victimes de violences, à leurs proches et aux personnes témoins des soins sans frais dispensés par des professionnels formés en psycho-traumatologie.

Parce que les associations en parlent, les médias en parlent, mais que les politiques se taisent.
5. Lancer une grande campagne annuelle d’information du public, et financer des actions de formation des professionnels dans tous les lieux publics et privés recevant des enfants : cabinets médicaux, crèches, écoles, collèges, lycées, centres sportifs, colonies de vacances, etc.

Si vous n’agissez pas maintenant, il sera trop tard. Toute une génération d’adultes vivra ses souffrances dans le silence, les enfants actuellement violentés mettront des années à voir les leurs reconnues et soignées. Ne rien faire, c’est aggraver la spirale des violences, qui se reproduisent de proche en proche et de génération en génération.

La pétition est à signer ici

 

Oct 12

Le gouvernement et les parlementaires refusent de rallonger la prescription des crimes et delits sexuels sur mineurs

A lire sur le site d’AIVI ici

Oct 05

Opération du groupe Facebook « Enfants Prévention Actions » le samedi 8 octobre 2016

Voici les annonces faites sur la page Facebook par « Enfants Prévention Actions »

« Organisation manifestation du samedi 8 Octobre 2016 à Paris, NON AUX ABUS SEXUELS DES ENFANTS !

12h30 Je serai sur place pour vous accueillir, Je porterai un bandeau blanc autour de mon bras à la gare Montparnasse.

13h15 Rendez vous devant la gare Montparnasse (entrée principale)

 

13h30 départ vers le palais de l’Elysée, métro n° 13 direction Asnières-Gennevilliers, nous descendrons à la station Miromesnil.
(Prévoir 2 billets de métro, pour nous éviter d’attendre trop longtemps devant les distributeurs) .

Nous arriverons au Palais de l’Elysée à 13h50 environ.

Pour les personnes habitant Paris ou sa banlieue (les chanceux 🙂 ), vous pouvez, vous rendre directement au Palais de l’Elysée pour 14 heures.

Si d’autres personnes arrivent à d’autres gares et ne connaissent pas Paris, faites le nous savoir au plus vite, afin de pouvoir s’organiser.

Fin de notre manifestation à 17 heures, nous déposerons notre projet de loi à l’Elysée.
Le projet de lois est en cours de rédaction, il sera publié sur cette page d’ici quelques jours.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me contacter en MP.
Merci à vous tous !

PÉDOPHILIE / INCESTE plus jamais ça!!!!!

Enfants prévention actions »

« Pédophilie / Inceste PLUS JAMAIS CA !
Le 8 Octobre 2016 à Paris.

Cet événement est pacifique, car les victimes sont des personnes ayant des qualités extraordinaires, beaucoup d’empathie, de tolérance, et de respect.
Nous n’accepterons aucun perturbateur, ni les cris, ni les insultes, ni les provocations, je demande du respect pour toutes les victimes qui seront présentes….
Notre manifestation sera statique, cela nous permettra de dialoguer, échanger, témoigner ensemble. Nous répondrons aux questions et aux interrogations des passants et de toutes personnes voulant entendre et comprendre. Je ne peux vous dire si nous serons nombreux ou pas, mais sachez que c’est une première manifestation, la première pierre d’un édifice.

Les victimes porteront des masques qui symboliseront l’enfance et l’innocence. Sur nos maillots blancs nous y inscrirons « Il m’a tué(e) à…… ans ». Vous pouvez noter les messages qui vous tiennent à cœur, ceux que vous voulez transmettre sur votre maillot, pancarte ou tout support de votre choix.

Remerciements,
A nos frères et sœurs de même combat, de même vécu, merci ! Sans votre mobilisation, cette manifestation n’aurait pas vu le jour, ce samedi 8 Octobre 2016. Chacun(e) d’entre nous, fait partie d’un tout, comme un grand puzzle qui chaque jour laissera dessiner un monde meilleur pour les enfants d’aujourd’hui et de demain !

Aux parents de victimes, je comprends aussi votre douleur et votre colère, vous êtes aussi des victimes collatérales de ces fléaux. Merci de lever les tabous !

Et merci à vous, qui n’avez jamais vécu ni même connu ce cataclysme, d’être auprès de nous, pour dire non, pour dire stop aux abus sexuels des enfants !

Pour les personnes se trouvant trop loin de la capitale, vous pouvez vous aussi, nous faire parvenir des photos de soutiens ! Merci

Seul(e) nous sommes des soldats, ensemble nous sommes une légion !
Force et courage ! <3

Enfants Prévention Actions

Oct 03

Opération de collecte de fonds via l’opération Micro-don

L’opération carte microDON aura lieu le vendredi 7 et le samedi 8 octobre 2016

au Monoprix des Gobelins,

15 Avenue des Gobelins, 75005 Paris

M° Censier-Daubenton ou Gobelins

Nous recherchons des bénévoles parmi nos adhérents et toutes les personnes sensibilisés au sujet afin de pouvoir collecter de l’argent nécessaire à la vie de l’association.

Merci de vous inscrire à l’opération via le lien suivant: http://doodle.com/poll/hs5st38xhihknf96

 

N’hésitez pas : faites un don en caisse ! Merci pour nous !

http://blog.microdon.org/operations-carte-microdon-2016

https://www.facebook.com/microdon.collecte.de.dons

Sep 19

Prochaines dates à retenir

Samedi 24 septembre* : atelier thématique, « L’incestuel », animé par Soraya de Moura,

de 13h à 16h à la Maison des Associations du 2è , 23 rue Greneta, 75002 PARIS

Vendredi 30 septembre* : réunion de présentation des nouveaux projets ,

de 19h à 21h à la Maison des Associations du 2è , 23 rue Greneta, 75002 PARIS

Vendredi 7 et samedi 8 octobre : opération Microdon, pour faire connaître notre association et collecter des dons.

Nous avons besoin de volontaires pour ce moment important de communication, afin de mener cela sans stress et fatigue excessive : contactez-nous (Nathalie ou Isabelle) pour plus d’informations.

 

* Les ateliers et la réunion sont destinés aux adhérents de l’association.Mais, bien entendu, vous pouvez adhérer le jour même.

Sep 15

Reprise des groupes de parole

Lundi 19 septembre : reprise des groupes de parole
Accueil dès 19h30 au centre Cerise, 46 rue Montorgueil, dans le café Reflet.
M° Sentier, Etienne Marcel ou Les Halles
Ouvert à toutes les victimes, sans inscription, anonyme et gratuit.

Sep 07

Violences intrafamiliales : réflexions cliniques et psycho-sociales autour des violences conjugales et de l’inceste

Violences intrafamiliales : réflexions cliniques et psycho-sociales autour des violences conjugales et de l’inceste.

Mercredi 5 octobre 2016
9h-18h
Salle  de colloque 2, Pôle multimédia Aix-Marseille Université

 

Longtemps ignorées, les violences intrafamiliales attirent aujourd’hui de plus en plus l’attention des pouvoirs publics et s’inscrivent dans un des types d’intolérable contemporain. Malgré la légitimation croissante – juridique, politique et sociale – accordée à cette problématique, il semble que les victimes aient souvent des difficultés à parler des abus dont elles font l’objet. En effet, de l’ordre du privé, circonscrites à des affaires personnelles, parfois « inscrites dans des “habitudes“ » (i.e., les violences conjugales, Jaspard, 2005, p. 108) ou interdit fondamental inimaginable (i.e., l’inceste), ces violences sont peu visibles et difficiles à dénoncer, car souvent occultées, voir déniées, par les victimes elles-mêmes.
Ainsi, le développement de connaissances scientifiques sur le sujet reste encore aujourd’hui un enjeu important. Ces violences constituent des situations complexes et sensibles, qui interpellent la société actuelle et font l’objet de nombreux débats. Leur dénonciation et leur prise en charge se caractérisent par une multiplicité  de composantes en interaction.
 Dans le cadre de cette journée d’étude, de jeunes chercheurs de disciplines diverses se proposent d’intervenir autour de deux expressions de cette violence intrafamiliale : la  violence conjugale, souvent au cœur du débat public, et l’inceste, officiellement inséré dans le code pénal depuis mars dernier. Son objectif est de créer un espace commun de considérations méthodologiques, théoriques et pratiques afin de permettre aux chercheurs de partager leurs connaissances et de faire progresser la réflexion sur l’évolution d’un phénomène dont la définition ne cesse de s’élargir.
L’axe principal portera sur les mécanismes qui accompagnent la dénonciation de ces violences. L’accent sera mis sur les dimensions psycho-sociales,  psychopathologiques, thérapeutiques et juridiques.

         Cette journée est ouverte à tous, veuillez toutefois vous inscrire sur:  http://goo.gl/forms/zjsq uVN5MUh3fJa93

Pour plus d’informations concernant le programme et l’inscription, contactez-nous par mail:

Sep 02

Emission « Grande traversée » sur France Culture du 24/08/2016

Cette émission consacrée aux violences faites aux femmes (et aux hommes), avec notamment l’intervention de Christelle Hamel,sociologue, coordinatrice de l’enquête VIRAGE qui vise à produire des statistiques sur les violences contre les femmes et contre les hommes est à réécouter en podcast ici

Articles plus anciens «